« Commune Ferme à la Ville » est une association sans but lucratif, créée par la Commune d’Etterbeek, dans le but de sensibiliser les habitants à l’alimentation durable.

En ce sens, elle développe depuis 2009 diverses activités ouvertes au public : ateliers cuisine, projections de films, conférences, journées pédagogiques à la ferme, rencontres, échanges, et toutes animations susceptibles d’encourager la réflexion sur nos modes actuels de production et de consommation d’aliments.

Echevine du Développement durable, Marie-Rose Geuten a mis l’alimentation durable au cœur de son action.

Car s’alimenter est un acte quotidien, qui concerne tout le monde, et qui est en lien direct avec l’environnement, l’économie et le social.

Les objectifs du projet sont les suivants :

  • Ancrer le développement durable dans la commune à travers une initiative largement participative ;
  • Sensibiliser les citoyens à l’adoption de nouveaux comportements respectueux de la planète et des générations futures ;
  • Promouvoir la consommation de produits alimentaires sains, de saison et de proximité auprès de consommateurs vivant en milieu urbain ;
  • Réduire la consommation de denrées lointaines très souvent acheminées par avion ;
  • Soutenir des projets agricoles respectueux de l’environnement, proches et non délocalisables ;
  • Offrir une alternative à la « mal bouffe » ;
  • Créer du lien social et de la solidarité parmi les habitants ;
  • Mettre sur pied une initiative qui cadre parfaitement avec les objectifs poursuivis par notre Agenda 21 Local.

 

Pourquoi une telle initiative ?

Parce que nos choix alimentaires ont un impact réel et direct sur l’environnement, l’économie et le social.

En effet, les modes de production actuels font appel à la culture intensive, à l’industrialisation agricole, aux pesticides et engrais chimiques, à la culture sous serre.  Les chaînes de production se sont allongées et complexifiées, il n’y a plus de limite géographique ou de saison, les aliments sont transformés (additifs, plats préparés, légumes lavés et découpés sous vide, mini portions, sur-emballage, gaspillage…) avec un impact négatif croissant sur l’environnement et les modes alimentaires.

En choisissant la filière de l’alimentation durable, on mise sur une agriculture capable de respecter les ressources naturelles et les travailleurs.  Tout y est pris en compte : l’eau, les sols, le rythme des saisons, la biodiversité, la qualité des produits, les économies de transport, les conditions de travail.  Et on redécouvre le goût des aliments !

Prenons conscience de ce que nous avons dans nos assiettes et n’hésitons pas à mettre en œuvre des solutions concrètes pour réduire notre empreinte écologique, économique et sociale.  Ici à Etterbeek, pour commencer.